Les abeilles croque-morts détectent les abeilles décédées

Tout le monde le sait, dans une ruche, il existe plusieurs populations d’abeilles, et chaque population possède une fonction bien définie. Il y a la reine qui donne la vie, les abeilles qui produisent du miel et de la cire gaufrée pour le bon déroulement de la ruche. Cependant beaucoup de personnes ignorent l’existence des abeilles croque-morts, dont le rôle est primordial pour la survie de la colonie. Ce type d’abeilles arrive à détecter la présence d’une abeille morte dans la ruche, et se charge de l’en extraire. En effet, la putréfaction peut induire le développement de plusieurs agents pathogènes, un risque non négligeable pour les habitants de la ruche !

D’abord elles identifient le cadavre

Selon plusieurs études menées, les abeilles croque-morts sont les seules à exécuter cette fonction. Les scientifiques ont pu observer au cours de leurs expériences que, dans une ruche, seule une minorité d’abeilles déplace un cadavre. Les autres types peuvent passer tout en ignorant l’abeille morte.

Les croque-morts commencent d’abord par s’approcher du corps, puis le lèchent avec leur trompe ou leurs antennes pendant un court instant. Certains scientifiques suggèrent qu’après leur mort, les corps des abeilles sécrètent des composés chimiques pouvant être identifiés. C’est donc à partir de ces signaux chimiques que les croque-morts arrivent à identifier les abeilles qu’elles doivent déplacer. D’autres scientifiques pensent, qu’au contraire, c’est durant leur vie que les abeilles sécrètent des substances qui les empêchent de se dessécher. Mais qu’une fois mortes, cette sécrétion est interrompue entraînant des modifications morphologiques. Et que ces dernières sont le marqueur de leur décès. 

Les hypothèses sont nombreuses, mais il reste tout de même une certitude sur laquelle les scientifiques s’accordent, une petite partie des abeilles ouvrières, appelées croque-morts, arrivent à identifier les cadavres.

Elles procèdent ensuite à l’extraction du cadavre !

Après s’être assuré que le corps est bien mort, les abeilles croque-morts procèdent à son évacuation. Ce procédé est réalisé pour des raisons simples. Lors de la putréfaction, plusieurs agents pathogènes peuvent voir le jour et contaminer le reste de la colonie. C’est donc par un procédé de nettoyage régulier portant sur les débris et les cadavres que la survie de la population de la ruche est assurée.

Les abeilles croque-morts commencent d’abord par saisir le cadavre de leurs mandibules. Elles possèdent en effet deux mandibules très puissantes qui leur permettent de réaliser leurs différentes tâches. Elles enchaînent par la suite en déplaçant le corps en dehors de la ruche, tout en suivant un chemin bien défini.

Le temps nécessaire pour l’évacuation des abeilles mortes

Selon les études, les abeilles croque-morts sont étonnamment efficaces. Tout ce procédé d’élimination se fait en moins d’une heure juste après la mort de l’abeille. Les expériences laissent également croire que ces ouvrières sont dotées d’une perspicacité et d’une intelligence particulière leur conférant un sens des priorités. En effet, les cadavres sont tout de suite éliminés, bien avant les autres débris. De plus, lorsqu’il y en a plusieurs, ils sont éliminés dans un ordre bien défini selon l’heure de la mort.

Grâce à ce système digne de pompes funèbres, les croque-morts assurent la protection du reste de la population de la ruche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *