Un sauna infrarouge à la maison c’est le top!

De plus en plus de particuliers envisagent d’installer un sauna infrarouge chez eux. Pour ceux qui en sont tentés mais qui hésitent encore, voici quelques explications sur le mode de fonctionnement, les bienfaits, les contre-indications et les critères de choix d’un bon sauna infrarouge.

Bienfaits et avantages du sauna infrarouge

Le sauna infrarouge fonctionne à l’aide d’éléments chauffants infrarouges installés dans des endroits stratégiques de la cabine. Il fonctionne à la manière du soleil, c’est-à-dire par rayonnement, mais sans les effets néfastes d’ultraviolets.

Les bienfaits médicaux ont déjà été prouvés et c’est pourquoi le corps médical utilise le sauna infrarouge depuis maintenant plusieurs années. Il permet en effet de réduire les raideurs des articulations et atténue diverses sortes de douleurs.

Il est également efficace pour soulager la toux en cas de bronchite, et entraîne une accélération du processus de guérison de certaines infections et maladies. Enfin, parmi les bienfaits du sauna infrarouge, on notera sa capacité à entraîner le muscle cardiaque et à favoriser la perte de poids et de cellulite.

Posséder un sauna infrarouge chez soi permet donc de profiter de tous les bienfaits cités ci-dessus, et cela à volonté et facilement. Pour une bonne hygiène de vie familiale et pour une meilleure santé, il est recommandé de faire une à deux séances de sauna par semaine, ce qui ne devrait pas être un problème si vous en avez chez vous.

Les limites du sauna infrarouge

Le sauna n’apporte cependant pas uniquement des bienfaits : il existe en effet des cas où il n’est pas recommandé. Les contre-indications au sauna concernent généralement les problèmes cardiaques non stabilisés. Par exemple, il est recommandé aux personnes souffrant de rétrécissement aortique de ne pas faire de sauna infrarouge, car cela pourrait entraîner des syncopes, des suffocations ou même dans des cas extrêmes des brûlures.

Pour les maladies respiratoires, le débat est encore en cours. Si certains pneumologues recommandent aux asthmatiques de ne pas faire de sauna, d’autres en revanche les y encouragent car cela pourrait selon eux améliorer la fluidité des bronches.

Le choix du bon sauna infrarouge

L’achat d’un sauna infrarouge est un investissement sur de nombreuses années. Il est donc essentiel d’en choisir un de bonne qualité provenant d’un fabricant identifié. Un bon sauna infrarouge, même s’il est plus onéreux, pourrait vous durer 20 ans. En revanche, un modèle bas de gamme pas cher pourrait rapidement tomber en panne, et être difficile à réparer.

Lorsque vous choisirez votre sauna infrarouge, prenez soin de vérifier la longueur d’ondes qui sera émise. Vous trouverez effectivement des modèles avec des éléments chauffants en carbone ou en céramiques qui empêchent la pénétration des ondes dans votre organisme. Une longueur d’ondes élevée se rapproche plus des ondes émises par le corps humain et seront donc plus bénéfiques.

Enfin, ne négligez pas la qualité du bois de votre sauna infrarouge. Normalement, tous les bois devraient convenir, mais certains sont tout de même privilégiés. Le bois hemlock par exemple est un bois provenant du Canada et qui a la particularité d’être très résistant et isolant. Le bois de Cèdre est quant à lui apprécié pour son odeur agréable. Enfin, le Cèdre rouge est plus confortable et a une plus longue durée de vie. Il s’adapte aux variations de température, et demeure intact quel que soit le niveau d’humidité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *