Scarlatine chez l’enfant: agissez vite!

Connaissez-vous la scarlatine ? Il s’agit d’une infection bactérienne causée par le streptocoque du groupe A. La scarlatine chez l’enfant est une maladie bénigne assez rare et contagieuse. En prenant connaissance de ses symptômes et de ses traitements, vous pourrez prendre les mesures nécessaires pour soigner votre enfant.

Définition de la scarlatine

La scarlatine chez l’enfant est une infection bactérienne contagieuse qui survient généralement chez les enfants de 5 à 10 ans. Cependant, les enfants de 3 à 4 ans peuvent en être atteints si ces derniers sont régulièrement en contact avec des enfants infectés.

Les enfants de moins de 2 ans n’en sont pas touchés car les anticorps transmis par leur mère via le placenta et encore présents les immunisent contre la maladie. La scarlatine chez le bébé se produit donc de façon assez rare. La bactérie qui est responsable de la maladie est un streptocoque du groupe A (streptococcus).

Les symptômes de la scarlatine chez l’enfant

Les symptômes de la scarlatine peuvent paraitre impressionnants et inquiétants, mais elle n’en demeure pas moins bénigne. L’incubation de la maladie (c’est-à-dire le temps écoulé entre la contamination et les premiers symptômes) peut durer de 1 à 4 jours.

Elle commence de façon assez brusque, par une angine, une montée de fièvre (plus de 38,5°C) et des douleurs abdominales. Au bout d’une journée, une éruption cutanée appelée exanthème se produit : on commence à distinguer de petits boutons rouges et la peau de l’enfant rougit et devient granuleuse. Cette éruption est visible au niveau des aisselles, sur le coude, et s’étend par la suite vers le haut du thorax, le bas de l’abdomen, le visage et les extrémités.

Une autre éruption, mais cette fois-ci au niveau de la bouche et dans la gorge (énanthème) se produit également. L’énanthème fait son apparition dans pratiquement tous les cas, et il est facilement reconnaissable lors d’un examen médical.

Même si la scarlatine chez l’enfant est bénigne, il est conseillé de consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes. La dangerosité de la scarlatine est certes minime, mais son traitement ne doit cependant pas être négligé.

Mode de transmission de la maladie

La scarlatine se transmet par voie aérienne (éternuements, toux, postillons etc.), le plus souvent par l’intermédiaire d’un enfant déjà infecté. Elle peut également se faire de façon plus indirecte, en touchant des objets souillés par des sécrétions contaminées.

La contagion peut se faire durant 10 à 21 jours sans traitement. En revanche, si la maladie est traitée rapidement et correctement, cette période de contagion ne durera qu’un à deux jours. Un retour insidieux de la scarlatine reste possible, mais elle demeure assez exceptionnelle, surtout grâce aux antibiotiques actuels.

Traitement de la scarlatine

Le traitement de la scarlatine consiste en une biothérapie antistreptococcique durant 10 jours et doit être scrupuleusement respecté. L’enfant devra prendre le la Pénicilline V ou de l’amoxicilline par voie orale. Si jamais l’enfant à traiter est allergique à la pénicilline, alors le médecin lui prescrira des macrolides à la place.

Le traitement peut également se faire par voie intramusculaire avec du benzathine-pénicilline. Ce dernier n’est cependant nécessaire que si le traitement n’a pas été suivi correctement. L’enfant devra rester au lit et être isolé pendant 15 jours. L’éviction scolaire a pour objectif d’éviter la propagation de la maladie chez les autres écoliers. Afin de prévenir d’éventuelles complications graves, le médecin surveillera particulièrement le cou, les articulations et les urines de l’enfant malade 15 jours après l’infection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *